25.08.2017

Heideblume

Des chariots sans conducteur dans la laiterie industrielle Heideblume

Défi : suite à une augmentation, année après année, des volumes de marchandises traitées dans ses entrepôts, l'entreprise a dû complètement réviser ses procédures et processus.

Solution : construction d'un centre logistique moderne avec automatisation de l'entrepôt de production et des FM-X14 qui le desservent. ;

Produits : chariots à mât rétractable FM-X14 automatisés

Après la logistique interne, la production connaît elle aussi un niveau d'automatisation croissant de ses transports internes. Afin de maîtriser l'augmentation annuelle de ses volumes tout en réduisant encore ses espaces et coûts de stockage, la laiterie Heideblume, basée en Allemagne à Elsdorf, a regroupé ses anciens dépôts manuels en un centre logistique entièrement automatisé. Récemment, ces nouvelles installations ont été complétées par un dépôt central d'approvisionnement en matériels d'emballage. Il a suffi à STILL de... trois chariots à mât rétractable FM-X14 entièrement automatisés pour assurer de manière optimale tous les processus du nouvel entrepôt.

Nouveau centre logistique : ingénierie et efficience énergétique au service de la réduction des coûts

Après plus d'un siècle d'existence, la société Heideblume Molkerei Elsdorf-Rotenburg AG, d'abord coopérative laitière fondée et exploitée sur son site historique d'Elsdorf, est désormais rattachée à la société anonyme Elsdorfer Feinkost AG. Heideblume fournit la quasi-totalité de la grande distribution comme du commerce de détail en Allemagne, et constitue par ailleurs un fournisseur international de premier plan de la restauration rapide et industrielle. Cette position en fait l'une des marques commerciales alimentaires les plus en pointe, non seulement pour les produits laitiers en général, mais aussi pour toutes sortes de produits frais prêts à consommer – laitages comme préparations d'épicerie fine. Son offre, très étendue, comprend même des produits semi-finis pour une large palette d'applications industrielles.

Sous la marque Elsdorfer, l'entreprise poursuit également son activité de base d'exploitation laitière traditionnelle, offrant une gamme complète d'ingrédients culinaires sans conservateurs, arômes, additifs ni exhausteur de goût – ainsi que du lait frais provenant de vaches de la région. À cette production traditionnelle s'ajoutent toutes sortes de produits innovants de type fromage blanc, yaourt, sauces, trempettes... grâce auxquels l'ancienne petite laiterie de la lande de Lunebourg exporte aujourd'hui dans plus de 20 pays. Toutes ces réussites génèrent un flux total de 190 000 tonnes de produits laitiers transitant chaque année par le site de transformation d'Elsdorf.

Nécessitant d'importantes opérations de chauffage puis de refroidissement, la production laitière est particulièrement énergivore. C'est pourquoi Heideblume a optimisé ses systèmes d'approvisionnement en chaleur, air froid et air comprimé – de même que la consommation électrique des installations de traitement des eaux usées intégrées au site. Toutes les mesures prises ont permis au total une économie annuelle de 12,6 GWh. En 2011, la laiterie a vu ses innovations récompensées par le « Prix de l'efficacité énergétique », distinction de renommée internationale décernée par l'Agence allemande de l'énergie aux entreprises et institutions gérant le mieux leurs besoins en énergie.

Ainsi que l'explique Michael Sievers, directeur de la logistique de Heideblume : « Notre objectif était de maintenir et même d'augmenter la rapidité et l'efficacité de livraison de nos produits tout en comprimant nos coûts de stockage. Nous avons donc construit, à proximité de notre site, un centre logistique ultra-moderne totalement intégré à notre système haute efficacité de gestion de l'énergie. » Et le directeur technique de la laiterie, Thomas Müller d'ajouter : « Il nous fallait conserver, pour nos installations de production, un maximum de marge d'évolution dans l'avenir. Cette exigence a fortement orienté la planification et l'implantation du centre logistique. C'est pour cette raison que nous transportons actuellement, grâce à un camion-navette, les matériaux d'emballage du centre logistique jusqu'aux ateliers de fabrication dans la laiterie. Au sortir de l'atelier, les produits laitiers frais emballés sont chargés sur palette dans un camion frigorifique automatique sans conducteur puis, une fois arrivés au centre logistique, stockés à l'aide de convoyeurs continus et de trois chariots de magasinage automatisés dans un palettier réfrigéré de 35 m de hauteur jusqu'à leur transfert vers les quais d'expédition. De cette manière, à aucun moment la chaîne du froid n'est interrompue. » ;

Michael Sievers reprend : « Notre centre logistique central nous a permis de nous passer de nos anciens entrepôts de livraison manuels. D'importantes économies d'espace de stockage et de manutention ont ainsi pu être réalisées. En outre, la qualité et la disponibilité de nos produits se trouvent encore augmentées grâce à la diminution du nombre de transports – avec au final plus de transparence dans le stockage. Sur nos marchés par nature très fluctuants, cette nouvelle organisation nous apporte à la fois plus de capacité de stockage et plus de souplesse d'adaptation aux évolutions à venir. Par ailleurs, l'intégration efficace du nouveau centre de logistique dans nos systèmes d'optimisation énergétique contribue à réduire notre empreinte carbone. »

Automatisation STILL sur le site de Heideblume – le film

Stockage automatique des ressources de production : de l'espace libéré en toute transparence

Avec un palettier de grande hauteur automatisé, un nouvel entrepôt de production et un bâtiment de deux étages consacré à la préparation des commandes et aux expéditions, le nouveau centre logistique dispose d'une capacité totale de 4 500 palettes de produits finis et 3 000 palettes de matières premières et fournitures. Les commandes préparées sont transférées via des parcours spéciaux vers une salle d'expédition réfrigérée, dans laquelle des transpalettes à double niveau STILL les chargent dans des camions frigorifiques. La rotation journalière du site est d'environ 1 000 palettes.

Des solutions intralogistiques de qualité sont essentielles – tant pour la circulation des produits finis dans entrepôt que pour celle de approvisionnements de production. C'est justement pour cela que Heideblume a fait appel à la société hambourgeoise STILL : pour l'automatisation et l'optimisation des processus de son nouvel entrepôt de production. Avec plus de 40 appareils de manutention et de nombreux contrats de service sur le site, STILL se range aujourd'hui parmi les partenaires logistiques les mieux implantés et les plus compétents au sein de la laiterie.

Chaque palette de produits conditionnés peut peser jusqu'à une tonne. Trois chariots à mât rétractable de type FM-X14 automatisés gèrent le stockage de production qui, maintenu à une température ambiante de 20 °C, est entièrement isolé de la salle d'expédition réfrigérée à 5 °C. Deux flux de magasinage se déroulent simultanément : les palettes arrivant dans l'entrepôt sont entrées en stock, tandis que les palettes sortantes sont acheminées vers les camions garés le long des quais d'expédition. L'ensemble du système réalise au total jusqu'à 30 transports par heure. Michael Sievers détaille ensuite : « Il nous fallait une grande capacité de stockage, 3 000 palettes, avec un minimum de surface au sol – ce qui a imposé une réduction des largeurs d'allées à 2 900 millimètres. Cela signifie que chaque chariot à mât rétractable ne dispose pour manœuvrer, lors des opérations de stockage et déstockage, que de... 60 millimètres. Dans ce contexte, l'utilisation de chariots automatisés débrayables en mode manuel est idéale – car elle permet d'éviter les risques d'endommagement liés à une desserte manuelle des rayonnages, avec une utilisation sur 24/24 sur 3 postes en toute sécurité. De plus, nos systèmes de transport sans conducteur sont constitués de véhicule de série automatisés mais débrayables, car nous voulons à tout moment pouvoir les piloter manuellement pour des tâches hors process ».

Le responsable du projet chez STILL, Frank Domke, reprend : « Nos chariots automatisés peuvent prendre en charge toutes les opérations de magasinage. La précision extrêmement élevée de leur commande leur assure une fiabilité de manœuvre totale même avec des largeurs d'allées réduites à 2 900 millimètres. Plus encore, la complexité et la finesse des mouvements opérés en mode automatique seraient très difficiles à reproduire en mode manuel. » ;

Grâce à la centralisation, l'automatisation et une recherche d'optimisation étendue à la gestion des ressources de production, l'entreprise a obtenu une logistique entièrement automatique avec une traçabilité totale de ses opérations. Non seulement l'espace de stockage est utilisé au maximum, mais les coûts d'exploitation sont réduits au minimum.

Optimisation d'entrepôt grâce à des chariots à mât rétractable automatisés

Avec les chariots à mât rétractable automatisés STILL FM-X14, la vision futuriste d'un entrepôt « intelligent » devient une réalité. Tous les véhicules sont contrôlés par ordinateur et connectés via des points d'accès WLAN avec l'ordinateur de contrôle STILL. Les interfaces de direction, manutention de palette et magasinage des chariots-élévateurs utilisés ont été programmées par STILL pour les opérations du site. Pour une utilisation optimale des chariots-élévateurs, toutes les commandes de transport passent par le système de contrôle. Cette approche assure une exécution des tâches avec un maximum de rapidité, d'efficacité et d'économie.

Sur les trois postes de travail informatiques de l'entrepôt s'affichent, à tout moment, la position et la tâche en cours de chaque chariot. La sécurité des opérations est assurée par le logiciel de l'ordinateur de contrôle. Ce logiciel contrôle en temps réel tous les trajets, réduisant automatiquement les vitesses de circulation dans les passages étroits ou aux croisements.

Le système surveille également l'état de charge de la batterie de chaque chariot, ainsi que les postes d'échange et de recharge.

Interfaces automatiques : Commandes et capteurs

Parfaitement autonomes, les chariots peuvent naviguer dans l'entrepôt et s'adapter aux changements de l'environnement dans lequel ils évoluent. Leur navigation « intelligente » s'appuie sur un réseau d'aimants intégrés au sol. Cette technologie robuste et éprouvée assure à la fois un maximum de flexibilité et de fiabilité dans la configuration des parcours. La navigation n'étant pas effectuée par triangulation laser à l'aide d'un scanner rotatif, des cellules photo-électriques sont encastrées dans les bras de fourche afin d'effectuer en temps réel toutes les mesures de distance nécessaires. Symétriquement, les lisses des rayonnages sont équipées de réflecteurs – correspondant sur le chariot à des capteurs dédiés dans le module intégré de réglage de hauteur. Simultanément, un autre module, Palett-Finder, permet un ajustement latéral des fourches jusqu'à 75 millimètres – assurant, jusqu'à une hauteur de stockage de 7 200 mm, la plus haute précision pour les entrées comme pour les sorties de marchandises. L'autre avantage du module Palett-Finder est d'autoriser des processus de transport avec de très hautes exigences de précision pour les positionnements de charges.

À cet ensemble orienté vers la productivité des transports de palettes s'ajoutent des dispositifs de protection des personnes et modules anticollision. « Nos chariots automatisés ne quittent jamais l'usine sans avoir été testés intensivement et extensivement durant un cycle complet de trois postes », rappelle Frank Domke.

CONCLUSION

La qualité des systèmes STILL d'automatisation pour chariots de série a déjà fait ses preuves dans de nombreux projets réussis. La mise en service de trois chariots-élévateurs à mât rétractable FM-X 14 automatisés n'a nécessité aucune modification des infrastructures existantes sur le site de Heideblume. Le directeur technique de la laiterie, Thomas Müller, est très satisfait de la simplicité et de la fluidité avec laquelle ses trois nouveaux chariots automatiques se sont, en moins de deux semaines, parfaitement intégrés aux opérations du site. C'est également ce qu'a constaté Michael Sievers, le directeur logistique : « Grâce à ces chariots autonomes, toutes nos opérations de transport, stockage et déstockage sont parfaitement gérées dans notre nouvel entrepôt de ressources de production. Une solution vraiment intelligente qui nous satisfait parfaitement ! » ;

Et comme il s'agit de véhicules de production tout à fait standards simplement rééquipés en automatique, les trois FM-X du site sont à tout moment débrayables en mode manuel pour des tâches non programmées. L'entreprise bénéficie ainsi d'une disponibilité élevée de ses marchandises comme de son matériel avec, pour toutes ses opérations de magasinage, un maximum de souplesse et d'efficacité.