La question stratégique du choix des itinéraires

Choix des itinéraires : fixes ou dynamiques ?

La question stratégique du choix des itinéraires

On distingue deux types d’itinéraires : dynamiques ou fixes.
L’itinéraire fixe fonctionne comme une ligne de bus : le trajet est défini et se déroule en permanence selon l’itinéraire prévu. Le chargement et le déchargement peuvent être effectués d’un côté. L’itinéraire dynamique permet davantage de flexibilité, avec des trajets variables et une manutention des deux côtés.


Itinéraires fixes

L’itinéraire fixe suit un parcours fixe, avec des horaires et trajets prédéfinis.

Avantages :

  • Horaires de réapprovisionnement prévisibles
  • Haute stabilité des processus
  • Suivi des erreurs facile
  • Peut être utilisé sans commande digitale, notamment via un système Kanban sur papier

Limites :

  • N’est pertinent d'un point de vue économique qu’en cas de consommation stable
  • En cas de variation des quantités de production, le taux d'utilisation du train de remorques est moins bon qu’avec un itinéraire dynamique
  • Impossible de donner la priorité à certains arrêts dans le processus de livraison
  • Manque de flexibilité de l’itinéraire, et chargement et déchargement possibles uniquement d'un côté
  • En moyenne, davantage de trains sont nécessaires, car le taux d’utilisation de chaque train est plus faible.
Avec l'itinéraire statique, aucune déviation d'itinéraire n'est possible - il est fermement défini.

Itinéraires dynamiques

Dans l’idéal, l’approvisionnement est orienté en fonction de la consommation et des besoins. C’est précisément ce que permet l’itinéraire dynamique, qui ne repose ni sur un itinéraire cadence ni sur des trajets fixes. La planification des trajets dépend de l’heure, de la longueur des trajets et des besoins les plus urgents sur la ligne.